[Traitements] Germination : Un truc au poil ! Par Michel Derouet

Un peu de science amusante.

Le but :

Remplacer l’acide sulfurique par un produit sans danger et accessible à tous.

C'est dans le même esprit que l’utilisation de la présure. Il s'agit de s'attaquer aux protéines du tégument de la graine. L'enveloppe des graines d'intérêt agro-alimentaire est composée de 15 à 25% de protéines. Bien qu’aucun chiffre ne soit connu pour les graines de cactées, elles ne doivent pas être très éloignées de cette composition. Parmi les acides aminés constituants de ces protéines figure la cystéine qui est un acide aminé soufré. Les valeurs en cystéine pour le soja et le colza sont de 0,67 et 0,87%.
Or, cette cystéine se retrouve à hauteur de 14% dans le cheveu... et le poil !
Et c'est là où je veux en venir.
La cystéine est “dénaturée“ par une molécule : le thioglycolate de calcium. Ce produit est tout simplement le principe actif des crèmes dépilatoires. Il s'agit donc de mettre les graines en contact avec la crème.
J'ai d'abord testé l'innocuité de cette crème parce que, avant de savoir si ça stimule la germination, faut d'abord s'assurer que ça ne l'inhibe pas. J'ai obtenu 100% de germination sur des graines d'Echinopsis pour les temps 5-10 et 15 minutes, 60% pour 30 minutes et 20% pour 1 heure alors que le lot sans traitement germait à 70%. Donc ça n'empêche pas de germer jusqu'à 15 minutes de contact.

Protocole :


Je vous propose la manip suivante sur 20 références et comparaison de 4 traitements (187 graines par traitement) :
- Témoin - Aucun traitement
- H2SO4 95% - Trempage 10 minutes
- Présure - Trempage 20 minutes à 37°C
- Crème VEET - Contact 10 minutes

Les laboratoires Chaperon-Tanner ont arrêté leur fabrication. La présure utilisée est donc issue du Laboratoire Central des Présures.

1 litre “Extrait de présure titré à 520 mg/l“ coûte dans les 22 euros. J’ai utilisé 5 ml pour toute la manip. Le reste se “congèle“ aliquoté. La congélation n’est pas totale car c’est très riche en sels, mais il n’y a pas pour autant une grande dénaturation du produit. Ils arrêteront la commercialisation de ce conditionnement dès qu’ils auront liquidé le stock. Après, c’est par palette de 600 litres…
En pratique, dans un récipient plat, je dépose la grosseur d'un petit pois (extra-fin !) de crème et j'y introduis les graines. Je triture le tout à l'aide d'un cure-dents. Au bout de 10 minutes, je place l’amalgame dans une passoire fine et je rince sous le robinet. Ensuite, il n'y a plus qu'à aseptiser les graines et à semer.

Les graines :

Elles ont été choisies parmi le genre Eriosyce dont certaines n’ont pas besoin de traitement et d’autres oui cf “La compile“

J’y ai ajouté quelques Austrocactus, Echinocactus réputés rebelles et aussi d’autres références (Lobivia formosa, Pfeiffera ianthothele) déjà testées sans grand succès. Et puis il y celles issues de l’expérience sur le pollen déshydraté qui n’ont rien donné ou presque (voir le post)
[www.cactuspro.com]
Enfin, pour faire bonne mesure et afin de détecter un éventuel problème, le Trichocereus Chiloensis qui va bien.


Résultats

 

veet creme depilatoire

tableau de r├ęsultats

courbe des resultats

Les résultats globaux montrent l’influence de l’acide sulfurique (+ 50% par rapport au lot témoin) et dans une moindre mesure la présure et la crème dépilatoire à égalité à + 42%.
La moitié de ces références étant représentée par le genre Eriosyce, il est utile de le dissocier des autres genres.

eriosyces

Là, on voit donc que le genre Eriosyce dans sa globalité ne nécessite pas de traitement. Il est donc préférable de cibler les quelques espèces qui dans ce genre posent problème afin de leur réserver un traitement approprié.

Le Trichocereus a rempli son rôle (100% de germination quel que soit le lot) et démontre ainsi que les traitements n’étaient pas inhibiteurs de la germination.

En isolant les neuf références précédemment récalcitrantes ou réputées telles, on voit nettement un affaissement du taux de germination du lot Témoin. L’acide sulfurique est là encore le plus rapide et le plus efficace en obtenant 12 fois plus de plantules que le lot témoin. La présure répond à l’attente qu’elle avait déjà suscité en le multipliant par 8.
Le cas de la crème dépilatoire, dont je craignais qu’elle devienne désopilante, permet d’atteindre 7 fois le Témoin. En outre, elle interpelle sur la sensibilité spécifique de certaines graines. Dans le cas du croisement Gymnocalycium mihanivichii x G. platense précédemment testé avec 25 graines a donc donné 0 plantules/55 graines et 10/10 avec la crème.

Cette petite manip démontre que la présure et la crème dépilatoire, facilement accessibles et utilisables en toute sécurité, deviennent des substituts non négligeables à l’acide sulfurique.

Il ne reste plus qu’à tester l’efficacité des différentes crèmes dépilatoires selon l’intimité de leur destination.

J'ajoute, sans aucun élément de comparaison... à chacun de voir selon son expérience de l'espèce en question :

Crème VEET 10 minutes

Eriosyce subgibbosa v. castanea JA57 = 8/11
Echinocactus texensis x E. horizonthalonius MC/09 = 8/10
Eriosyce RCP9 = 7/12
Copiapoa solaris JA274 = 3/10
Astrophytum caput-medusae = 5/5



 

Copyright © 2011 Semeurs de cactus.
Tous droits réservés